Compte-rendu : La pédagogie dépolitisée ? Les évolutions du cadrage médiatique de l’innovation pédagogique (1974-2000). Marie Charlotte Allam

Marie Charlotte Allam est doctorante à Sciences Po Grenoble, membre du Laboratoire Pacte. Sa thèse porte sur les rapports entre l’État et les expériences éducatives alternatives locales en France, depuis la fin des années 1960. Il s’agit d’étudier l’influence réciproque des pratiques et des politiques éducatives, d’après deux points de vue : premièrement, l’étude de la mise en œuvre et de l’évolution des projets et des pratiques éducatives des écoles expérimentales du quartier de la Villeneuve à Grenoble, depuis les années 1970 ; deuxièmement, sur cette même période, l’étude de l’élaboration des politiques nationales qui encadrent les expériences éducatives locales, et plus particulièrement la construction des politiques d’innovation pédagogique au sein du Ministère de l’éducation.

La communication que Marie Charlotte Allam nous a proposée le 4 octobre 2019, porte sur un travail d’analyse des discours médiatiques sur l’innovation pédagogique depuis les années 1970, qui est annexe à son travail de thèse.

Cette analyse vise à définir cette notion à partir de sa mobilisation par les acteurs médiatiques : Dans quels cas cette notion est-elle mobilisée ? Qui sont ces acteurs ? Dans quel but la mobilisent-ils ? À quelles expériences et pratiques pédagogiques font référence les discours médiatiques ? Quelles sont les relations entre ces discours et la réforme de l’école ? Cette analyse nous permet-elle de mettre à jour les implicites des discours actuels sur l’innovation pédagogique ?

Il s’agit d’une enquête qualitative basée sur une analyse des articles du magazine Le Monde de l’éducation — périodique destiné à un public large, fondé par l’Association des journalistes universitaires —publiés entre 1974 et 2005 — période de sa publication imprimée. 400 articles qui portent sur les sujets des expériences pédagogiques ont été sélectionnés. Il en résulte une typologie des expériences éducatives alternatives, à l’origine d’une étude de la construction de cadrages successifs et concurrents des discours sur l’innovation pédagogique dans Le Monde de l’éducation. Le cadrage médiatique est considéré par Gamson et Modigliani comme « une opération, un travail spécifique qui va participer à la définition d’un problème publique, et associer à ce problème public des interprétations causales ». Trois cadrages se distinguent de l’analyse ; pour la définition de ces cadres la notion de politisation est entendue, d’une part, suivant Jacques Lagroye, comme un processus de requalification de l’innovation pédagogique au terme duquel elle est saisie par des acteurs du champ politique, et d’autre part comme l’émergence de clivages et de conflits de valeurs :

1. « Des éducations alternatives qui rendent heureux » (1974-1980)

Selon Marie Charlotte Allam, dans cet âge d’or des expériences éducatives alternatives, ce premier cadrage offre « une lecture dépolitisante » de ces expériences, qui repose sur une interprétation individualisante du phénomène — focalisée sur l’expérience des enfants — et l’utilisation d’une rhétorique d’expertise, en rupture avec les discours militants des promoteurs des pédagogies alternatives, et qui mobilise des standards propres au système éducatif traditionnel.

2. « L’innovation pédagogique comme levier de réforme du système éducatif » (1981-1988)

Alors que l’innovation pédagogique apparait dans l’agenda politique, les journalistes du Monde de l’éducation s’intéressent à réformer l’éducation par l’innovation pédagogique ; mais il ne s’agit pas encore de définir les finalités de l’innovation pédagogique. L’approche du média est technique, l’intérêt pour l’éducation alternative laisse la place à une focalisation sur les initiatives institutionnelles qui comprend une critique du système éducatif (de la centralisation, l’inertie des enseignants, etc.).

3. « L’innovation pédagogique comme alibi à la réforme » (années 2000)

Les critiques de l’innovation pédagogique apparaissent dans les années 2000. La repolitisation des discours sur l’innovation pédagogique remet en cause le cadrage antérieur. Dans ce troisième cadrage, les luttes institutionnelles pour la définition de l’innovation pédagogique au sein du Ministère de l’éducation amènent alors des questions sur ses finalités, et cette définition des politiques d’innovation sont médiatisées par Le Monde de l’éducation.

Qui sont les producteurs du cadrage ? Dans quel contexte produisent-ils ce cadrage ? Quels sont les liens de ces producteurs avec le champ et l’agenda politiques ? Marie Charlotte Allam propose trois éléments pour comprendre les processus de (dé)politisation des discours médiatiques sur l’innovation pédagogique. Le premier élément repose sur l’identité des producteurs du cadrage discursif. Les auteurs des articles pourraient être distingués en deux catégories : d’un côté les « journalistes éducatifs », qui se définissent comme des spécialistes de l’éducation construisent leur propre expertise, à partir de leurs propres savoirs et dans leur propre champ ; ces journalistes ont la volonté d’influencer la politique, en rupture avec les discours militants. D’un autre côté, les « réformateurs pédagogiques », qui, entre sphères médiatique et politique, se servent du média pour diffuser leurs idées sur l’innovation pédagogique et sur la réforme. Le deuxième élément concerne les liens entre l’agenda médiatique et l’agenda politique. La chercheuse s’intéresse ici au contexte de construction des discours et à leur position par rapport au débat général sur l’éducation, dans une période donnée (ex. : le débat entre les pédagogues et les républicains dans les années 1980). Le troisième élément est une focalisation sur le lien d’interaction entre l’agenda politique et la politisation des discours médiatiques.

Pour finir son intervention, Marie Charlotte Allam a proposé comme perspectives à cette étude, d’approfondir la connaissance sur les auteurs des articles analysés, une étude comparative avec d’autres médias, et la recherche des liens entre les discours médiatiques et les pratiques des acteurs du terrain de l’innovation pédagogique.

Jing WANG et Marie VALORGE



Citer ce billet
Jing Wang (2019, 10 octobre). Compte-rendu : La pédagogie dépolitisée ? Les évolutions du cadrage médiatique de l’innovation pédagogique (1974-2000). Marie Charlotte Allam. Usages et Critiques de l'Innovation Pédagogique. Consulté le 19 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/uy51