Compte-rendu : La pédagogie dépolitisée ? Les évolutions du cadrage médiatique de l’innovation pédagogique (1974-2000). Marie Charlotte Allam

Marie Charlotte Allam est doctorante à Sciences Po Grenoble, membre du Laboratoire Pacte. Sa thèse porte sur les rapports entre l’État et les expériences éducatives alternatives locales en France, depuis la fin des années 1960. Il s’agit d’étudier l’influence réciproque des pratiques et des politiques éducatives, d’après deux points de vue : premièrement, l’étude de la mise en œuvre et de l’évolution des projets et des pratiques éducatives des écoles expérimentales du quartier de la Villeneuve à Grenoble, depuis les années 1970 ; deuxièmement, sur cette même période, l’étude de l’élaboration des politiques nationales qui encadrent les expériences éducatives locales, et plus particulièrement la construction des politiques d’innovation pédagogique au sein du Ministère de l’éducation.

La communication que Marie Charlotte Allam nous a proposée le 4 octobre 2019, porte sur un travail d’analyse des discours médiatiques sur l’innovation pédagogique depuis les années 1970, qui est annexe à son travail de thèse.

Continuer la lecture

Séminaire #2 : L’innovation pédagogique, circulations d’une notion

Le laboratoire-junior « Usages et Critiques de l’Innovation Pédagogique » (UCIP), vous invite à son second séminaire de recherche. Après une première édition centrée sur une analyse critique et historique de la notion d’innovation pédagogique, ce second séminaire entend interroger les circulations récentes de cette notion au sein de l’espace politique et social français en faisant discuter des communicant.e.s issu.e.s des sciences politiques, de l’histoire de l’éducation et de la psychologie.

Le séminaire aura lieu le vendredi 4 Octobre sur le site “Berges du Rhône” de l’Université Lyon 2, bâtiment Gaïa, salle G303, (86 Rue Pasteur, 69007 Lyon).

Pour ce séminaire nous avons invité :

  • Marie Charlotte Allam (Doctorante, PACTE, IEP Grenoble)
  • Jean-Yves Segui (MCF, ECP, Université Jean Monet)
  • André Tricot (PU, EPSYLON, Université Paul Valéry)

Programme :

10h00-10h30 : Accueil Café
10h30-11h30 : Communication de Marie-Charlotte Allam
11h30-12h30 : Communication de Jean-Yves Seguy
12h30-14h00 : Pause
14h00-15h30 : Communication d’André Tricot
15h30-16h00 : Questions/Discussion

Inscription gratuite mais obligatoire sur : LaboJuniorECP@protonmail.com (le nombre de places pourrait être limité).

Compte-rendu du séminaire #1: L’innovation pédagogique, une notion en question(s): approches critiques et historiques d’une notion.

C’est avec beaucoup de générosité que Françoise Cros est venue nous parler ce mardi 9 avril 2019 à la Maison des Sciences de l’Homme de Lyon-St Etienne, de l’innovation en éducation et en formation. Elle s’est attachée à essayer de définir cette notion dont l’usage a évolué au gré du temps, suscitant tour à tour crainte et/ou passion.

Si l’innovation aujourd’hui suscite l’emploi de qualificatifs positifs et est considérée selon l’auteure comme un « lifting social », permettant d’améliorer l’existant, cela n’a pas toujours été le cas. En effet, aux XVème et XVIème siècle, des textes de Descartes et Pascal faisaient état d’une réticence à l’idée d’innover, perçue comme une menace à l’équilibre de la société. Il faut attendre l’apparition du protestantisme et le développement de la lecture et de l’écriture, pour que cette perception change, le réformisme permettant aux individus de penser par eux-mêmes et d’interpréter librement les textes religieux. Ce changement paradigmatique inscrit ainsi l’innovation dans une perspective individualiste et en fait une idée centrale des sociétés capitalistes de l’après-guerre (1945), qui s’en servent pour créer des besoins et faire fructifier leur économie. L’innovation a donc selon Françoise Cros, des origines à la fois religieuses et économiques.

Continuer la lecture