Compte-rendu du séminaire #1: L’innovation pédagogique, une notion en question(s): approches critiques et historiques d’une notion.

C’est avec beaucoup de générosité que Françoise Cros est venue nous parler ce mardi 9 avril 2019 à la Maison des Sciences de l’Homme de Lyon-St Etienne, de l’innovation en éducation et en formation. Elle s’est attachée à essayer de définir cette notion dont l’usage a évolué au gré du temps, suscitant tour à tour crainte et/ou passion.

Si l’innovation aujourd’hui suscite l’emploi de qualificatifs positifs et est considérée selon l’auteure comme un « lifting social », permettant d’améliorer l’existant, cela n’a pas toujours été le cas. En effet, aux XVème et XVIème siècle, des textes de Descartes et Pascal faisaient état d’une réticence à l’idée d’innover, perçue comme une menace à l’équilibre de la société. Il faut attendre l’apparition du protestantisme et le développement de la lecture et de l’écriture, pour que cette perception change, le réformisme permettant aux individus de penser par eux-mêmes et d’interpréter librement les textes religieux. Ce changement paradigmatique inscrit ainsi l’innovation dans une perspective individualiste et en fait une idée centrale des sociétés capitalistes de l’après-guerre (1945), qui s’en servent pour créer des besoins et faire fructifier leur économie. L’innovation a donc selon Françoise Cros, des origines à la fois religieuses et économiques.

Continuer la lecture